Publicité

Élogieux, Samuel Eto’o enterre la hache de la guerre avec l’Algérie ! (Vidéo)

Par Y. M
Élogieux, Samuel Eto’o enterre la hache de la guerre avec l’Algérie ! (Vidéo)
DR. Le président de la fédération camerounaise de football, Samuel Eto'o

Algérie – Après le gel, le dégel ?Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) s’est dit élogieux envers l’Algérie et les relations entre deux pays.

Interrogé ce mardi en conférence de presse tenue au Sénégal sur la récente rencontre Algérie-Cameroun et les proportions qu’a pris ce match barrage, Samuel Eto’o a tenu des propos élogieux envers un pays qui «était le premier à s’être levée pour le maintien de la CAN 2022 au Cameroun», a-t-il, d’ailleurs, dit.

Quant au match barrage retour à Blida, l’ancienne gloire des Lions indomptables a regretté les proportions qu’a pris, et ce après des mois de polémique sur l’affaire de l’arbitrage, notamment du large public sportif algérien.

«Le football est une source d’émotions.  Le peuple algérien parce que c’est un peuple fière comme le peuple camerounais au vu de leur histoire dans le football africain. Ce pays (voire l’Algérie) nous ont servi tellement de grands joueurs qui sont nos idoles. Je prends comme exemple: Rabah Madjer.»

Et d’ajouter : «Moi, quand j’étais tout petit, je voulais ressembler à Rabah Madjer. Pour ma part, responsable de la Fédération camerounaise de football, il n’y a aucun problème, tout ça est derrière nous. Il y a eu beaucoup d’émotions, il y a eu beaucoup de choses qui se sont dites. Mais je garde que de bons souvenirs (…)»; a-t-il déclaré.

Beaucoup d’ancre avait coulé suite au fameux match Algérie-Cameroun qui a suscité de tensions entre les deux fédérations et, particulièrement, les supporters algériens vis-à-vis le patron actual de la Fecafoot, Samuel Eto’o. Ainsi, après plusieurs mois, est-il temps pour enterrer définitivement la hache de la guerre entre les deux nations et dessiner une nouvelle page ?…

Lien permanent: https://nhar.tv/orANY
Publicité
Publicité