Publicité

Palestine, Tunisie, Libye et Mali : ce qu’a dit le président Tebboune

Palestine, Tunisie, Libye et Mali : ce qu’a dit le président Tebboune

Algérie  – Dans une interview diffusée ce jeudi sur les chaînes nationales, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est exprimé sur les plusieurs sujets d’actualité nationaux et internationaux.

Interrogé sur la rencontre entre le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et le chef du bureau politique du mouvement Hamas, Ismaïl Haniyeh, à Alger, le 5 juillet dernier, le président Tebboune a réaffirmé l’attachement de l’Algérie à unifier les rangs palestiniens.

Il a annoncé, dans ce contexte, la tenue avant le sommet arabe, prévu à Alger les 1 et 2 novembre, d’une rencontre des factions palestiniennes. Cette rencontre aura lieu en Algérie.

Pour le chef de l’Etat, l’Algérie œuvre à une réconciliation palestinienne loin des « calculs étroits ». Il a réitéré son soutien à l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) en tant que représentant légitime du peuple palestinien. « Nous voulons unifier les rangs des Palestiniens, car leur dispersion fera d’eux une proie facile », a-t-il souligné.

Concernant la Tunisie, M. Tebboune a rappelé les liens forts et l’histoire commune qui lient les deux peuples. Il est donc naturel, a-t-il ajouté, que l’Algérie ne ménage pas ses forces pour aider ce pays voisin. « Nous n’avons jamais rien vu de négatif de la part des frères tunisiens », a-t-il confié

Et d’ajouter, « Nous continuerons à aider la Tunisie sans nous ingérer dans ses affaires intérieures (…) car seuls les Tunisiens pourront régler leurs propres problèmes ».

S’agissant de la Libye, le locataire du palais d’El Mouradia a déploré la situation qui prévaut dans cet autre pays voisin. « A chaque fois que nous pensons qu’une solution de la question libyenne est proche, la situation se dégrade », a-t-il regretté.

De quoi se poser des questions sur les intentions de certaines parties qui s’ingèrent dans ce dossier. « Le comportement de certains laissent à se demander s’il existe une volonté de stabiliser la Libye », s’est-il interrogé.

Et d’affirmer, « Nous l’avons dit et nous le redisons, les élections sont l’unique solution légale à la crise en Libye ».

Enfin, le président Tebboune a assuré que les enquêtes concernant la dernière attaque armée ayant ciblé des camionneurs algériens dans le nord du Mali, et le rapt de diplomates algériens à Gao en 2012, se poursuivent. « Les enquêtes sur les deux attentats sont toujours en cours et nous pensons que nos soupçons à ce sujet sont fondés », a-t-il fait savoir.

Lien permanent: https://nhar.tv/WfVX6
Publicité
Publicité