Publicité

Boughali veut une “forte impulsion” aux relations parlementaires algéro-britanniques

Boughali veut une “forte impulsion” aux relations parlementaires algéro-britanniques

Algérie – Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali a souligné jeudi, lors d’une audience accordée au ministre d’Etat britannique des Affaires étrangères de l’Asie du Sud et centrale, de l’Afrique du Nord, de l’ONU et du Commonwealth, Tariq Mahmood Ahmad, la nécessité d’insuffler une “forte impulsion” aux relations parlementaires algéro-britanniques et converger les vues sur les questions sécuritaires et économiques.

Selon un communiqué de l’APN,  Boughali a mis en avant “la nécessité d’insuffler une forte impulsion aux relations parlementaires entre les deux pays et d’unifier les vues, en particulier sur les questions économiques et sécuritaires”, saluant “les efforts de la Fondation «Westminster» dans le domaine de la coopération parlementaire, notamment en ce qui concerne la formation des parlementaires et des fonctionnaires dans divers domaines”.

Le président de l’APN s’est, également, félicité du niveau des “relations unissant les deux pays, notamment en ce qui concerne la lutte contre l’extrémisme et la migration clandestine”, exprimant “sa satisfaction de la coopération économique réalisée dans les domaines des hydrocarbures, des énergies renouvelables et de l’industrie pharmaceutique”.

L’Algérie “ambitionne d’élargir cette coopération pour inclure le tourisme, l’agriculture et les start-up, à la lumière de la présentation prochaine devant le Parlement du projet de code d’investissements qui devrait créer un climat incitatif au mouvement des capitaux et aux hommes d’affaires, et offrir d’importants avantages au profit des investisseurs”, a-t-il ajouté.

M. Boughali s’est en outre félicité de “la coopération bilatérale au niveau culturel”, saluant à ce propos “les acquis du British Council et de l’Ecole britanniques, notamment en matière d’enseignement de la langue anglaise”, précisant que l’Algérie “œuvre au renforcement de ces relations au niveau des universités”.

Après avoir présenté un aperçu sur la composante de l’APN, M. Boughali a affirmé “l’intérêt particulier accordé par l’Algérie au développement de la performance parlementaire, notamment à travers les technologies modernes”.

Il est également revenu sur “l’importance accordée à la femme, notamment à son autonomisation dans la vie politique”, soulignant, à cet égard, que l’Algérie “est en passe de tenir une rencontre consacrée aux femmes africaines avant la fin de l’année en cours pour mettre en avant leur rôle au sein des instances législatives”.

Pour sa part, le ministre britannique a affirmé que son pays aspirait à “renforcer son engagement à la faveur de l’échange d’expertises entre les institutions parlementaires et la promotion de la démocratie dans les deux pays”, se félicitant des relations “fortes et claires unissant l’Algérie et la Grande Bretagne, notamment en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme idéologique”.

Lien permanent: https://nhar.tv/4dHGR
Publicité
Publicité