Publicité

Montage de véhicules : l’usine Hyundai de Tiaret reprend son activité

Montage de véhicules : l’usine Hyundai de Tiaret reprend son activité

En Algérie, le secteur automobile commence à être requinqué après plusieurs années moroses. Depuis la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, d’autoriser les citoyens à importer des véhicules de moins de 3 ans et les constructeurs automobiles étrangers à importer des véhicules pour les écouler en Algérie, les bonnes nouvelles se suivent.

Le 13 octobre dernier, Carlos Tavares, PDG du groupe Stellantis, a annoncé la signature d’une convention-cadre avec le ministère de l’Industrie pour la réalisation d’une usine d’assemblage de voitures Fiat à Oran.

Lors de son intervention, il a promis que Fiat apporterait à l’Algérie « les modèles, les plates-formes et les technologies ». De même, il a dit comprendre « l’intérêt de l’Algérie » qui veut converger « le plus rapidement possible vers une intégration locale, la plus élevée possible ».

Deux jours plus tard, le directeur général Renault Algérie Production (RAP), Remi Houillons, a affirmé que l’usine algérienne du constructeur français devrait redémarrer bientôt. « Trois jalons importants ces derniers jours qui préparent la reprise prochaine de la production à l’usine de Renault Algérie Production d’Oran », a-t-il écrit sur son compte LinkedIn.

Ce jeudi, c’est l’usine de la marque sud-coréenne Hyundai, implantée dans la wilaya de Tiaret, qui reprend son activité. Il s’agit, selon son directeur général Khaled Djaballah, d’une reprise progressive sous la supervision des autorités.

Elle consiste en la relance de deux lignes sur sept et le rappel de 158 collaborateurs. « Nous avons un programme pour relancer les cinq autres lignes de production, ce qui nécessitera le rappel de 780 salariés », a-t-il notamment confié à Radio Tiaret.

Dans une déclaration aujourd’hui à Ennahar TV, le directeur stratégie de TMC n’a pas caché son optimisme. « Nous souhaitons la continuité, l’emploi continu et un transfert de savoir-faire. Nous souhaitons dépasser les 1400 employés », a-t-il signifié. Et d’ajouter, « nous allons produire 70 véhicules par jour. Nous espérons atteindre une capacité de 350 véhicules (par jour) ».

https://twitter.com/ennaharonline/status/1585560995925299200

Dimanche, le président Tebboune a ordonné, lors d’une réunion périodique du Conseil des ministres, de publier, d’ici une semaine, le cahier des charges de l’activité de concessionnaires d’importation de véhicules neufs.

Lien permanent: https://nhar.tv/aUWiz
Publicité
Publicité