Publicité

Algérie – Italie: “convergence totale” de position et détermination pour atteindre une coopération bilatérale “stratégique”

Algérie – Italie: “convergence totale” de position et détermination pour atteindre une coopération bilatérale “stratégique”

Algérie  – Le deuxième jour de la visite d’Etat qu’effectue le président de la République, Abdelmadjid Tebboune en Italie a été marquée par une affirmation de la “convergence totale” entre les deux pays “amis” autour des questions d’intérêt commun et une détermination à développer la coopération bilatérale “stratégique”, consolidée par la signature de plusieurs accords bilatéraux.

Au terme de l’accueil solennel qui a été réservé au Président Abdelmadjid Tebboune par son homologue italien,  Sergio Mattarella, au Palais présidentiel du Quirinal conformément aux us italiens, les deux chefs d’Etat ont eu des entretiens en tête-à-tête, élargis par la suite aux délégations des deux pays.

S’exprimant lors d’un point de presse animé conjointement avec son homologue italien, au terme de leurs entretiens au Palais présidentiel, le Président Tebboune a déclaré que “ce que retient la mémoire algérienne de l’Italie, pays ami, est très positif, que ce soit avant ou durant la Guerre de libération nationale, à l’indépendance ou à ce jour”, ajoutant “nos relations avec l’Italie, pays ami, ont toujours été au beau fixe (tout au long des décennies)”.

Sur le plan bilatéral, le Président Tebboune a fait état d’une “convergence totale” entre les deux pays sur les questions d’intérêt commun, qu’il s’agisse de la situation au Maghreb arabe ou en Méditerranée, ainsi que dans le domaine de la coopération bilatérale en matière énergétique.

Tebboune s’engage à préserver l’amitié entre les deux pays

Mettant en avant “l’amitié solide et ancienne entre l’Algérie et l’Italie”, le Président de la République a souligné sa détermination à “préserver cette amitié par tous les moyens, outre la coopération énergétique”.

La coopération énergétique entre les deux pays “va de soi”, car les relations de l’Algérie avec ses amis sont essentiellement fondées sur “la confiance et une seule parole qui ne change pas”.

Énergie : “l’Italie pourra devenir distributeur pour l’Europe “

Le Chef de l’Etat, qui a relevé l’existence d’un “lien organique” entre les deux pays dans le domaine énergétique, a fait part de l’éventualité de développer cette coopération en menant une exploration commune entre les sociétés Sonatrach et ENI. “Tout surplus dans la production devant être orienté, en fonction de la demande, vers l’Italie, pays ami qui pourra devenir distributeur pour l’Europe”, a-t-il dit.

Et d’ajouter qu’une proposition de réalisation d’un câble sous-marin entre l’Algérie et l’Italie a été faite, via lequel l’approvisionnement en énergie électrique sera destiné vers l’Italie et pourra même s’étendre vers une partie de l’Europe.

Concernant les énergies renouvelables, le chef de l’Etat a annoncé le lancement par les deux pays de la production de panneaux solaires dans la wilaya de Sidi Bel-Abbes et d’autres produits par deux sociétés algérienne et italienne.

Le Président Tebboune a, par ailleurs, indiqué que “les perspectives sont ouvertes pour les start-up (algériennes) qui peuvent bénéficier de l’expérience italienne et collaborer avec leurs homologues italiennes dans le domaine de l’industrie”.

Un projet de coopération de construction navale en vue

Tebboune a également exprimé le souhait de lancer avec “l’Italie, pays ami” une coopération dans le domaine de la construction navale civile ou militaire.

Le président de la République a assuré, dans ce sens, de l’existence de perspectives ouvertes avec l’Italie sans “aucune barrière”, avec l’engagement de l’Algérie à “entretenir l’amitié qui lie les deux pays par tous les moyens”.

Pour sa part, le président italien, Sergio Mattarella a affirmé que l’Italie œuvrait dans le cadre de l’Union européenne (UE), à intensifier la coopération entre les Etats de l’Union  et l’Algérie, “un partenaire stratégique à tous les niveaux”.

L’Algérie, un partenaire stratégique pour l’Italie

Le président italien a affirmé que l’Algérie qu’il avait visitée en novembre dernier, est “un partenaire stratégique pour l’Italie, notamment en matière d’énergie, mais aussi dans d’autres domaines”.

Mattarella a également évoqué “la coopération économique et commerciale importante” entre les deux pays dans plusieurs secteurs et qui va au-delà du secteur énergétique, et qu’il souhaite renforcer davantage, qualifiant le marché algérien “de très important” aux yeux de l’Italie.

La coopération culturelle entre les deux pays, unis par une “civilisation commune dans la Méditerranée” n’étant pas en reste, le Chef de l’Etat italien a passé en revue plusieurs initiatives en cours de réalisation, tels la restauration de monuments culturels et archéologiques, l’échange de chercheurs et d’étudiants ou encore la coopération interuniversitaire.

Se félicitant de la tenue, juillet prochain à Alger, du quatrième sommet entre les gouvernements italien et algérien, le président Mattarella a qualifié l’événement de “rendez-vous d’une importance capitale”.

A l’issue des entretiens entre les deux parties en présence des ministres des deux pays, plusieurs protocoles et mémorandums d’entente de coopération ont été signés.

Outre le mémorandum d’entente signé entre les groupes SONATRACH et ENI pour développer les projets du gaz et de l’hydrogène vert, la cérémonie de signature a concerné les secteurs des PME, du tourisme, de la culture et des domaines de lutte contre la corruption et le terrorisme.

Lien permanent: https://nhar.tv/7FMrW
Publicité
Publicité